COVID-19 : resserrement des mesures sanitaires au Québec pour le temps des Fêtes

16 décembre 2020

Cet article a été mis à jour le 16 décembre 2020

Le 15 décembre 2020 à Montréal, le premier ministre François Legault, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé et le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, ont participé à un point de presse pour annoncer de nouvelles restrictions des mesures sanitaires ainsi que quelques assouplissements, mettant effectivement le Québec en « pause du temps des Fêtes » jusqu'au 11 janvier (date qui a été clarifiée ultérieurement comme étant jusqu'au 10 janvier inclusivement).[1].

Veuillez noter qu'à la date de la rédaction de cet article, le ou les décrets ministériels prévoyant les mesures sanitaires détaillées ci-dessous n'avaient pas encore été publiées à la Gazette officielle du Québec.



Nouvelles consignes en vigueur du jeudi 17 décembre 2020 au dimanche 10 janvier 2021 inclusivement : 

  • Télétravail obligatoire pour les employés de bureau : le télétravail deviendra obligatoire pour tous les employés de bureau, sauf dans des cas très exceptionnels où la présence est nécessaire pour assurer le service. Cette mesure s'applique autant dans le secteur public que dans le secteur privé.
  • Écoles primaires et secondaires : les écoles primaires et secondaires demeureront fermées. Pour les écoles primaires, ceci ajoute environ une semaine à ce qui avait précédemment été annoncé. Les élèves auront des devoirs ou de l'enseignement à distance pendant ces journées de fermeture additionnelle.
  • Services de garde : les services de garde resteront ouverts, mais le gouvernement demande à tous les parents qui sont en mesure de garder leurs enfants à la maison de bien vouloir le faire.
  • Service de garde en milieu scolaire : les services de garde en milieu scolaire seront seulement ouverts pour les enfants de travailleurs dans les secteurs prioritaires.

Mesures sanitaires visant les commerces du vendredi 25 décembre 2020 au dimanche 10 janvier 2021 inclusivement : 

  • Fermeture des commerces non essentiels : le premier ministre a annoncé que tous les commerces non essentiels seront fermés. Ainsi, seuls les garages, épiceries, pharmacies, quincailleries et animaleries pourront garder leurs portes ouvertes.
    • Le premier ministre a annoncé qu'une liste des commerces prioritaires sera rendue disponible prochainement. Celle-ci est régulièrement mise à jour et est présentement disponible sur le site web du gouvernement.
    • Le concept de « services essentiels » est plus restrictif qu'au printemps, selon le ministre Dubé.
    • Le secteur manufacturier reste ouvert pour la période et le secteur de la construction est déjà en pause pour deux semaines jusqu'au 3 janvier.
    • Lors de la conférence de presse, le gouvernement a indiqué que les commerces non essentiels pourraient continuer de vendre en mode « collecte à l’auto » (ou « ramassage en bordure de rue »). Nous notons cependant que, d’après le site web du gouvernement mise en ligne depuis lors, la vente en mode collecte à l’auto semble être limitée aux commerces essentiels.
  • Interdiction de vente de biens non essentiels : le premier ministre a également annoncé que, pour une question d'équité envers les commerces québécois, il sera interdit aux grandes surfaces de vendre des biens non essentiels. Le site web du gouvernement a clarifié depuis que ce type d’interdiction sera aussi applicable à d’autres types de commerces, tel que les quincailleries.  
    • Par exemple, un magasin de grande surface pourra garder ses aires d'alimentation et de pharmacie ouvertes, mais ne pourra pas vendre de meubles ou d'électro-ménagers.
    • Les inspecteurs de la CNESST et les corps policiers seront plus présents relativement aux commerces de grande surface, notamment, afin que ceux-ci ne vendent pas de produits « non essentiels ». Une demande à cet effet a déjà été formulée par le gouvernement.
  • Les services de soins personnels : les salons de coiffure, de manucure et les spas seront également fermés.
    • Ceci dit, les chiropraticiens, les dentistes, et les optométristes demeureront ouverts puisqu'ils constituent des soins essentiels.

Mise à jour des paliers d'alerte du jeudi 17 décembre 2020 au dimanche 10 janvier 2021 inclusivement :

  • Les régions du palier d’alerte « jaune » passeront au niveau d'alerte « orange » pour la période des Fêtes.
    • L'Abitibi-Témiscamingue, le Nunavik et la Côte-Nord changent donc de palier d'alerte, passant de la zone jaune à la zone orange. 
  • Les régions du palier d'alerte « orange » passeront au niveau d'alerte « rouge » pour la période des Fêtes. Ainsi, les salles à manger des restaurants seront fermées à partir du 17 décembre.
    • La Gaspésie change de palier d'alerte, passant de la zone orange à la zone rouge.

Assouplissement de certaines mesures sanitaires :

  • Pour le temps des Fêtes, le gouvernement désire permettre aux Québécois de « bouger » et de faire de l'exercice. Ainsi, suite à des discussions avec la santé publique, certaines mesures sanitaires seront assouplies.
  • Activités de plein air : la santé publique a donné son accord afin que certaines activités de plein air, comme le hockey et le ski, puissent être pratiquées lors de la période hivernale, pour un maximum de 8 personnes, plus un moniteur ou entraîneur. Il est important de demeurer à 2 mètres de distance lors de ces activités, qu'elles soient organisées ou pas.
  • Les sites extérieurs : les sites extérieurs, comme le Jardin botanique, seront ouverts durant la période des Fêtes, afin de permettre aux Québécois de bouger.
  • Les gens vivant seuls : les gens vivant seuls pourront rejoindre une seule bulle familiale (une seule adresse) durant le temps des Fêtes, contrairement à ce qui était prévu. Ceci dit, il est important que cette personne ne rejoigne qu'une seule bulle familiale afin de réduire les risques de propagation du virus, a rappelé le premier ministre.

Subventions salariales :

  • Le premier ministre a annoncé que le programme d'aide aux loyers demeure en place pour les entreprises et commerces.
  • Également, des discussions ont eu lieu avec le gouvernement fédéral afin que les salaires soient payés par le fédéral. Ainsi, il semblerait que l'une des deux semaines de fermeture soit payée par le gouvernement fédéral et des discussions ont toujours lieu pour la deuxième semaine de fermeture.

En conclusion, le premier ministre a affirmé que cette « pause du temps des Fêtes » permettra de ralentir la propagation du virus, de « casser » la deuxième vague, de donner un répit aux travailleurs du réseau de la santé, et finalement, de permettre la mise en œuvre d'un plan de déconfinement et de réduire le nombre d'hospitalisations d'ici le début de l'année 2021. Le premier ministre a affirmé avoir espoir que ces mesures additionnelles pourront être retirées le 11 janvier, et prévoit donner une mise à jour le 5 janvier pour le confirmer.


[1] Suite à la conférence de presse du 15 décembre, le site officiel du gouvernement du Québec mis à jour a clarifié que les mesures restrictives additionnelles annoncées seraient en vigueur jusqu'au 10 janvier inclusivement.


CECI NE CONSTITUE PAS UN AVIS JURIDIQUE. L'information qui est présentée dans le site Web sous quelque forme que ce soit est fournie à titre informatif uniquement. Elle ne constitue pas un avis juridique et ne devrait pas être interprétée comme tel. Aucun utilisateur ne devrait prendre ou négliger de prendre des décisions en se fiant uniquement à ces renseignements, ni ignorer les conseils juridiques d'un professionnel ou tarder à consulter un professionnel sur la base de ce qu'il a lu dans ce site Web. Les professionnels de Gowling WLG seront heureux de discuter avec l'utilisateur des différentes options possibles concernant certaines questions juridiques précises.