La Cour fédérale autorise un recours collectif visant l’obtention d’une indemnisation pour les élèves autochtones ayant subi des abus dans des externats indiens

Le 21 juin 2018, le juge Michael Phelan de la Cour fédérale a autorisé un recours collectif (le « recours collectif McLean ») visant l'obtention d'une indemnisation pour les préjudices et abus subis par l'ensemble des élèves ayant été forcés à fréquenter des externats indiens et ayant été exclus de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens.

Les externats indiens sont des externats établis ou désignés comme tels par le ministère des Affaires indiennes du gouvernement fédéral, que des élèves autochtones de partout au Canada ont été forcés de fréquenter en vertu de la Loi sur les Indiens, et lesquels établissements étaient financés en partie ou entièrement par le gouvernement fédéral. Contrairement à la situation des pensionnats indiens, les élèves d'externats indiens ne résidaient pas dans leur école, sauf dans des circonstances très limitées. Dans la plupart des cas, les externats indiens étaient gérés et entretenus par les mêmes organismes religieux responsables de l'administration des pensionnats indiens. Les anciens élèves d'externats indiens déclarent avoir subi les mêmes genres d'abus physiques, sexuels et psychologiques que les élèves ayant fréquenté des pensionnats indiens.

En 2009, Garry McLean a intenté une poursuite judiciaire visant la fréquentation forcée des externats indiens par des élèves autochtones dans l'ensemble du Canada.

Le recours collectif McLean couvre l'ensemble des élèves ayant fréquenté des externats indiens dont la gestion se faisait distinctement de celle des pensionnats indiens. Le recours inclut les élèves métis, inuits et membres de Premières Nations de même que les familles des élèves qui ont fréquenté des externats indiens. Le groupe de demandeurs est représenté par les avocats Robert Winogron et Jeremy Bouchard de Gowling WLG (Canada) S.E.N.C.R.L., s.r.l.


CECI NE CONSTITUE PAS UN AVIS JURIDIQUE. L'information qui est présentée dans le site Web sous quelque forme que ce soit est fournie à titre informatif uniquement. Elle ne constitue pas un avis juridique et ne devrait pas être interprétée comme tel. Aucun utilisateur ne devrait prendre ou négliger de prendre des décisions en se fiant uniquement à ces renseignements, ni ignorer les conseils juridiques d'un professionnel ou tarder à consulter un professionnel sur la base de ce qu'il a lu dans ce site Web. Les professionnels de Gowling WLG seront heureux de discuter avec l'utilisateur des différentes options possibles concernant certaines questions juridiques précises.

Sujet(s) similaire(s)   Recours collectifs, Droit autochtone