Guy Poitras

Guy Poitras détient une expérience reconnue à titre d’avocat plaidant et à ce titre, il agit pour le compte de nombreux fabricants relativement à des recours individuels ou collectifs engagés en vue d’obtenir des dommages-intérêts à l’égard de produits présumés défectueux tels que des véhicules à moteur, des produits pharmaceutiques, de même que des composantes et appareils électroniques. La représentation de tels fabricants dans le contexte de la responsabilité des produits a amené Guy à conseiller des clients sur les risques de litige et les stratégies de litige afférents aux rappels de produits, et à réviser leurs diverses clauses contractuelles.

Sa pratique comprend également la représentation d’entreprises associées à des différends commerciaux complexes pouvant nécessiter l’obtention et l’exécution de saisies avant jugement, d’injonctions, de même que d’ordonnances Anton Piller et Mareva. Ces différends donnent régulièrement lieu à la représentation des intérêts de franchiseurs dans leurs relations avec les franchisés.

Guy a représenté de plus divers assureurs de responsabilité professionnelle (assurance-responsabilité civile professionnelle, responsabilité des administrateurs et des dirigeants d’entreprises, ingénieurs) et assureurs vie dans le cadre d’actions en justice, en plus de réviser leurs contrats et divers formulaires afin d’en assurer la conformité. Il est  également intervenu à plusieurs reprises afin de faire procéder à l’exécution de lettres rogatoires et obtenir accès à des documents, preuve et actifs dans le contexte de procédures judiciaires intentées à l’étranger.

Il a été conférencier invité à l’occasion de l’assemblée divisionnaire 2008 des juges de la Cour supérieure, division de Montréal, afin de traiter de l’exécution des ordonnances de type Anton Piller de même qu’à différentes conférences données aux représentants de diverses compagnies d'assurance sur la vie au sujet notamment du nouveau Code civil du Québec, de l'assurance de personne, de la conformité, de la saisissabilité de produits financiers et de l’octroi de dommages exemplaires. Il a également donné divers cours de formation accrédités à des conseillers financiers et agents généraux.

Il s'est joint en 1992 à Lafleur Brown, cabinet prédécesseur de Gowling WLG, après son stage au sein du cabinet. Il pratique le droit en français et en anglais.

Carrière et Distinctions

Filtre chronologie

Associations professionnelles

  • American Bar Association
  • Association du Barreau canadien