Pont de l'île-d'orléans : le gouvernement du québec annonce la conclusion du contrat pour son remplacement

3 minutes de lecture
12 avril 2024

Le 12 avril 2024, le gouvernement du Québec a annoncé la conclusion du contrat de conception et de construction visant le remplacement du pont existant de l'Île d'Orléans par un nouveau pont à haubans, un projet évalué à environ 2,7 milliards de dollars. Le consortium retenu pour le contrat de conception et construction est le Groupe Héritage Île-d'Orléans S.E.N.C. lequel est composé des entreprises Dragados Canada, Inc. et EBC Inc. Les travaux sont déjà en cours.

Inauguré en 1935, le pont existant constitue une artère majeure reliant l'Île d'Orléans à la rive nord du fleuve Saint-Laurent et est le seul lien pour atteindre cette île. Selon l'autorité contractante (le ministère des Transports et de la Mobilité durable) :

  • Près de 12 000 automobilistes le traversent chaque jour et plus de 800 000 touristes annuellement.
  • Le nouveau pont, qui s'étendra sur quelque 2,1 kilomètres, s'intègrera harmonieusement dans la région avec une signature architecturale unique et sera côtoyé par des milieux patrimoniaux et culturels importants de la province de Québec.
  • Puisque ce nouveau pont sera construit dans un milieu naturel riche et diversifié comprenant une variété d'habitats essentiels pour la faune et la flore, une approche rigoureuse a été prise pour assurer la réalisation de ce projet dans le respect des normes environnementales et la protection des espèces désignées menacées ou vulnérables.
  • D'une durée de vie de 100 ans, le nouveau pont sera situé à environ 120 m à l'ouest du pont existant.
  • La mise en service progressive du pont est prévue pour 2028, les travaux de finition étant réalisés l'année suivante, en 2029.
  • La fin des travaux de déconstruction du pont existant est prévue pour 2033.

Gowling WLG a conseillé l'autorité contractante (le ministère des Transports et de la Mobilité durable) et la Direction des affaires juridiques du ministère de la Justice du Québec relativement à tous les aspects du processus de sélection et de la clôture de ce contrat d'envergure, grâce à une équipe dirigée par Luc Lissoir (droit des sociétés/marchés publics/infrastructures) et Nicolas Cayouette (litige commercial/infrastructures/environnement) et composée de Pierre Lissoir (droit des sociétés/infrastructures), Joey Suri (droit des sociétés/infrastructures), Anne-Marie Brien (marchés publics/infrastructures) et Daniel Jordan (droit des sociétés/infrastructures).


CECI NE CONSTITUE PAS UN AVIS JURIDIQUE. L'information qui est présentée dans le site Web sous quelque forme que ce soit est fournie à titre informatif uniquement. Elle ne constitue pas un avis juridique et ne devrait pas être interprétée comme tel. Aucun utilisateur ne devrait prendre ou négliger de prendre des décisions en se fiant uniquement à ces renseignements, ni ignorer les conseils juridiques d'un professionnel ou tarder à consulter un professionnel sur la base de ce qu'il a lu dans ce site Web. Les professionnels de Gowling WLG seront heureux de discuter avec l'utilisateur des différentes options possibles concernant certaines questions juridiques précises.